Allons bat’ carré : Bras Rouge et Ciloas

Aujourd’hui, nous étions accompagnés pour faire notre périple dans le cirque de Cilaos. Ma cousine, Aurélie et son compagnon Jeremie ont eu l’amabilité de nous emmener dans cet endroit magnifique. En même temps, cela nous a permis de voir ce que donnait la route avant que l’on s’y rende pour le Piton des Neiges. Si la route de Salazie était tortueuse, on peut dire que celle de Cilaos est carrément dangereuse ! Des virages très serrés, des rampes où une seule voiture passe, une mauvaise visibilité … bref, il faut y aller à son rythme.


Bien sûr, la route mérite la vue. Ici les Trois Salazes et une cascade (malheureusement asséchée).

Avant d’aller plus loin, petite définition ! Un cirque est une parois abrupte formée par une dépression ou un affaissement.

Avant d’aller à Cilaos, nous nous sommes rendus à Ilêt à Cordes, petit village derrière Cilaos. On peut y avoir un point de vue sur le cirque. Il y a aussi énormément de producteurs de lentilles et du fameux vin de Cilaos. Nous nous arrêtons chez un petit producteur pour goûter. Le vin est plus un apéritif qu’un vin de table (contrairement aux vins du Chai de Cilaos). Du coup, le vin que l’on a goûté est tellement sucré qu’il se boit (un peu) trop vite.

La devise de la ville Cilaos, on y revient toujours. On comprend le sens de cela quand on y est. Nous avons trouvé que cette ville nichée entre remparts en montagnes extrêmement accueillante.




De retour à Cilaos, nous achetons notre repas dans une petite échoppe et nous entamons notre randonnée vers Bras Rouge. Nous nous arrêtons sous un kiosque pour nous restaurer et c’est reparti. La rando est sympa, on longe les montagnes et elle alterne partie ensoleillée et partie verdoyante. On trouve même des bibas (fruits comestibles) sur le chemin. Le souci c’est qu’on descends quasiment tout le long de l’aller. Le retour promet d’être plus corsé.










La remontée était effectivement plus sportive mais les points de vues de la montée étaient complètement différents. Effectivement, le soleil ayant bougé, les montagnes du matins ne sont pus les mêmes l’après-midi. De retour à Cilaos, nous faisons un tour dans l’office du tourisme, nous prenons un petit goûter (merci encore à Aurélie et à Jérémie d’y avoir pensé). Puis nous rentrons sur Saint-Leu.

Plus tard dans la soirée, nos chauffeurs du jour nous ont invités chez eux. Nous avons passé une soirée hyper sympa aussi bien humainement que gastronomiquement parlant. Bref, encore une journée inoubliable 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *