10 juin 2014

Et Ellie Vécut Heureuse de Harriet Evans

Genre : Roman/Littérature sentimentale
Edition : Piment / France loisirs
Année de publication : 2013
Année de lecture : 2014
Auteure : Donna Kauffman
Nombre de pages : 656

Résumé
Depuis le divorce de ses parents, Ellie ne croit plus au prince charmant… Tomber amoureuse ? Son cauchemar ! Ce dont rêve plutôt la jeune femme : s’installer à Londres pour faire carrière dans l’édition. A vingt-deux ans, le cœur plein d’espoir, elle emménage enfin dans la capitale. Mais rien ne se passe comme prévu ! Elle accumule les gaffes, sa carrière ne décolle pas assez à son goût et, ô malheur, elle a un coup de foudre. C’est alors qu’Ellie se voit offrir un poste à New York. Mais elle a beau fuir, le passé a toujours une étrange manière de vous rattraper…

Avis
J’avais plusieurs fois hésité à prendre ce livre. Mais le résumé ne me disait trop rien. Puis quand une collègue de boulot me l’a prêté, j’ai sauté le pas. Maintenant que j’ai fini de le lire. Je comprends mieux pourquoi le résumé en quatrième de couverture ne m’avais pas plu : j’ai l’impression qu’il ne décrit pas très bien ce qu’on va lire. En bref, ce résumé est mal fait.

Je reste cependant mitigée quant au texte en lui-même. Ce que j’ai aimé : on accompagne l’héroïne de 1997 à 2006 dans son ascension professionnelle et sentimentale. En même temps, on se pose tout le temps la question : qu’est-ce que faisait, nous, à cette époque. Mais ce qui est aussi génial, c’est qu’en plus de suivre l’héroïne, Eleanor Bee, on voit les changements de la société (apparition du téléphone portable, des livres numérique et des e-mails …) mais également les actualités qui ont bercé chaque époque, et en particulier le 11 septembre.

Ce que j’ai moins aimé réside aussi dans le fait qu’on avance dans le temps (oui c’est paradoxal :)) Oui, on a l’impression qu’à chaque changement de période, on recommence un nouveau livre et c’est vrai que quand je commence un livre j’ai toujours cette sensation d’ennui. Du coup, la lecture est en dents de scie : je m’ennuie et le temps qu’il se passe quelque chose, il faut changer d’époque et recommencer. D’autant plus qu’à chaque époque on doit faire connaissance avec de nouveaux personnages et on doit deviner si Ellie se trouve à New York ou à Londres puisqu’elle oscille entre les deux pays.

Mais au final, j’ai eu du mal à quitter Ellie. Oui on l’accompagne depuis 1996 où elle avait 12 ans je crois et on se rend compte que ses croyances se dégradent au fur et à mesure de sa vie pas très heureuse. JE ne vous en dirais pas plus, sinon je risquerai de vous dévoiler des choses que je ne devrais pas. Mais je me pose une question, avec quel prétendant Ellie finit-elle ? Vous avez la réponse ?

Note : 07/10

Citations :

Se connaître, c’est savoir d’où l’on vient.

 

Parfois, les choses de la vie n’arrivent pas dans le bon ordre. Ou toutes en même temps. On s’énerve mais c’est comme çà.

 

81Q09OnSF+L._SL1500_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *