05 juillet 2014

From Here To Now To You Tour – Jack Johnson

Achetées depuis le début d’année, nos places pour Jack Johnson, oui mon guitar hero, ont vues l’hiver et le printemps passer. C’était donc avec une certaine impatience que nous nous sommes rendus à l’Olympia, salle où nous ne sommes jamais allés. Jack Johnson s’était déjà produit à Paris en septembre dernier mais c’était au Zénith et l’acoustique dans cette salle étant vraiment moyenne, on a bien fait de le louper (même si, sur le coup, je n’étais pas enjouée). Mais d’abord, connaissez-vous Jack Johnson ?

photo

Ce grand gaillard de presque 40 ans (il ne les fait pas adore) n’était pas prédestiné à la musique. Fils de Jeff Johnson (un grand surfer reconnu dans la profession), celui-ci installe Jack sur une planche dès l’âge de 5 ans. Il s’entraîne sur l’Haleiwa (spot de surf réputé de l’île d’Oahu à Hawaï). Dès 10 ans, il surfe avec succès la très dangereuse Banzai Pipeline. Il décrochera un contrat avec Quiksilver. Malheureusement, à 17 ans, il sera victime de la vague qui l’aura fait connaître, sa tête heurtant le récif. Il va alors se tourner vers le cinéma et la musique et il a bien fait. Il commence à réaliser des reportages et court-métrages en rapport au surf et il va en signer la bande-son. C’est alors qu’il va enchaîner les albums et les tubes.

P1220267
Jack Johnson et le talentueux Zach Gill avec son drôle d’harmonica

Entouré d’amis et de musiciens de talents, il va signer 6 albums, 2 bandes originales et 2 albums live. C’est à partir de 2005 qu’il va créer son propre label : Brushfire Records.

  • 2001 : Brushfire Fairytales
  • 2003 : On and on
  • 2003 : Thicker Than Water (OST)
  • 2004 : ITunes Originals
  • 2005 : In Between Dreams
  • 2006 : Sing-A-Longs and Lullabies for the film Curious Georges
  • 2008 : Sleep Through The Static
  • 2009 : En concert (live)
  • 2010 : To the Sea
  • 2013 : From Here to Now to You

Pour ma part, j’ai découvert Jack Johnson avec Bubble Toes sur la télévision allemande (VIVA) et j’ai tout de suite adoré l’univers. J’avais 16 ans à peine et déjà sa musique me faisait voyager. Il apporte du baume au coeur et on sent son amour de la nature et des vagues. Bref, en écoutant sa surf music, fermez les yeux et laissez-vous transporter.

P1220281

 

Ce mercredi (2 juillet 2014) a été une soirée magnifique. Il faisait beau, chaud et on était parfaitement installés sur nos sièges en velours rouge. La salle se rempli petit à petit et tout d’un coup un petit homme avec beaucoup de cheveux fait apparition sur scène : c’est Michael Kiwanuka, la première partie. Je ne connaissais pas mais j’ai adoré les chansons à la guitare. Les chansons au piano était malheureusement un peu longue  mais dès qu’il a pris ça guitare, ça a réveillé le public.

P1220243

Puis après 20 minutes d’entracte, le grand surfeur arrive sur scène en tongue accompagné de son pianiste/accordéoniste/harmonica survolté, Zach Gill, de son bassiste rappeur, Merlo Podlewski, et de son batteur timide dont je ne connais pas le nom (sorry confused).

P1220274

Avec le décor style cabane de bord de plage fait de planche de bois grossièrement alignées, Jack Johnson nous a emporté dans son univers édulcoré et heureux. Le rythme saccadé de sa surf music nous emporte et voilà que l’on commence à bouger les épaules. Le public et la scène ne font qu’un, comme autour d’un feu de camp. La setlist mélangeait tous les albums et nous, pratiquants novices de guitare, sommes émerveillés par la dextérité de Jack à balader ses doigts sur les manches de ses guitares et même d’un ukulélé (il doit me manquer quelques titres).

  • Flake
  • Sitting, Waiting, Wishing
  • Washing Dishes
  • You & Your Heart
  • Radiate
  • Shot Reverse Shot
  • If I Had Eyes
  • Bubble Toes + The Joker (Steve Miller Band) + Not Fade Away (Buddy Holly)
  • Wasting Time
  • Never Fade
  • Breakdown
  • F-Stop Blues (?)
  • Tape Deck
  • Belle – Banana Pancakes (heart)
  • Staple It Together
  • At Or With Me
  • Good People

Rappel

  • Home
  • Gone
  • I Got You
  • Better Together (heart)

 

Scène lors du rappel sur Home
Scène lors du rappel sur Home

En fait, on a fait un aller-retour à Hawaii en une soirée, le tout dans une démarche quasi écolo. Avec sa démarche éco-responsable, l’Olympia s’est adapté et a sorti les Ecocups, les verres réutilisables, afin de ne pas créer trop de déchets. Cela m’avait étonnée de ne pas voir cette démarche surtout dans un concert de Jack Johnson (fervent défenseur de la nature) mais j’ai été rassurée en voyant les gobelets. Je dis « démarche quasi écolo » parce que ça n’a pas empêché les gens de laisser derrière eux nombre de bouteilles d’eau vides. En quelques mots, si vous cherchez de la positive life music, adhérez à Jack Johnson.

P1220279

 

Ca vous plairait que je vous partage les playlists Deezer, GrooveShark et Sopitfy des titres concert ?

Faites-le moi savoir et promis, je les mettrais dès que je suis certaine de la setlist finale.

See You mes p’tites boules de poils ! (oui, c’est vous heart)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *