07 octobre 2014

Le MonstroBurger d’Halloween

Oui, je sais, Halloween est encore loin mais je profite de mes fruits et légumes pour m’exercer. La recette que je vous livre aujourd’hui permettra, je l’espère, de faire manger du potimarron (ou de la carotte) à vos monstres, petits et grands.

 

Dans la même veine que le Brocolis-burger, le MonstroBurger est fait de deux galettes de potimarron qui enferment un steak haché, des tomates, des cornichons doux et du fromage.

Imprimer

MonstroBurger

Un burger où le pain est remplacé par des galettes de citrouilles

Type de plat Main Course
Cuisine American, French
Portions 2 monstres

Ingrédients

  • farine Vous pouvez prendre votre farine préférée : sans gluten, châtaigne, riz, pois chiche …
  • Sel & poivre
  • Oeuf
  • Tomate
  • Cornichons On a choisi des aigres-doux
  • 1 goutte de lait
  • Citrouille Potimarron ou carottes
  • 2 Steak hachés Ici, on a pris des steack hachés de boeuf, mais j’essaierai bien plus tard avec un steak de soja
  • Fromage à burger ou des lamelles de comté, chèvre etc

Instructions

  1. Après avoir râpé votre citrouille (ou carotte), vous la mélangez avec un œuf (1) et une goutte de lait (sans oublier le sel et le poivre – ne faites pas comme moi).

    Une fois l’œuf bien absorbé, vous pouvez mettre 4 cuillères de farine (2) afin de faire une pâte. Et voilà, les galettes sont prêtes à cuire.

    Dans une poêle, versez un peu d’huile afin de napper la poêle. Puis, avec une cuillère, formez des galettes et laissez dorer de chaque côté (3).

  2. Une fois les galettes cuites, mettez-les de côté sur du papier absorbant afin d’enlever un peu d’huile. Dans une nouvelle poêle, faites cuire vos steaks et les napper de fromages quand ils sont presque prêts. Si vous voulez aussi des galettes fromagées, remettez-les dans la poêle afin que le fromage fonde.

  3. Un fois cuits, dresser le tout en commençant par une galette. N’oubliez pas les rondelles de tomates et de cornichons. Servez avec des frites de pommes de terre ou de patate douce.

 

Bon app’ les p’tits monstres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *