22 octobre 2012

Les passagers du vol EY38 sont appelés porte 51

Nous voilà encore partis (promis l’an prochain on arrête un peu !). Comme dirait notre actuel président Le changement, c’est maintenant. Eh oui l’heure du changement est arrivé : changement de boulot, changement de type de vacances.

Pour une fois, nous testons des vacances plus cool que d’ordinaire. Cette fois, pas de location de voiture, pas de grandes villes à visiter. Non cette fois, on mise tout sur les cocotiers, les plages de sable fin et les requins à pointe blanche. Maldives, nous voilà.

J’avoue que cette fois, c’est Nico qui a préparé ce voyage. Posez lui n’importe quelle question, il vous en donnera la réponse en un quart de seconde. Moi, tout ce que je sais (en fait, je ne réalise pas vraiment là où je vais … oui, désolée !), c’est que l’on va sur l’atoll de Faafu pour 10 jours, que l’on fait, à l’aller comme au retour, une escale de deux heures à Abu Dhabi et que l’on va faire de la plongée PMT (comprenez : Palmes, Masque et Tuba).

mal01

Nous sommes donc parti hier (le 22 octobre) de la maison pour aller prendre le TGV à la gare de Marne La Vallée et on a bien fait. Primo, ça nous a pris exactement 20 minutes (avec RER) et secundo, en passant par Paris en RER, on aurais eu des problèmes sur la ligne A comme sur la B. Je vous laisse donc imaginer le stress ((d’autant plus qu’on y aurait été en pleine heure de pointe).

Arrivés à Charles de Gaulle, nous devons nous enregistrer au terminal 2A guichet 05. Bon, on a parcouru en long, en large et en travers l’aéroport pour trouver le guichet. Au final, et après un long moment d’hésitation de la part de Nico, j’ai eu raison et on n’était pas à la bonne place. L’enregistrement fait et débarrassés de nos valises, nous voilà à retourner sur nos pas (et donc retraverser l’aéroport) pour trouver la porte d’embarquement : A51.

Il est donc 20H00 et nous sommes déjà sur place à attendre l’avion de la compagnie Ethiad Airways, compagnie que l’on ne connaît pas, mais alors pas du tout. Comme je l’ai dit, il est 20h00 et nos estomacs crient famine d’autant plus que nous n’avons pratiquement pas manger de la journée. Un petit tour au restau du terminal (un snack en fait) et une salade à 7€ et un sandwich plus tard, nous voilà rassasiés. Etant donné que l’on savais qu’on se doutait que nous allions être nourris comme des princes(ses) dans l’avion, nous avons « juste grignotés).

Comme d’habitude (et parce qu’on aime bien), un petit coup de fil aux parents pour les rassurer en flânant dans les boutiques tout à fait dans nos prix. Oui, c’est de l’ironie ! Dior, Burbury, Prada, Louis Vuitton … le même genre de clientèle sort de ces boutiques. C’est bizarre parce que lorsque l’on avait pris l’avion pour L.A ou Montréal, il y avait certes des boutiques chères mais pas de luxe. Les concepteurs savent la clientèle qu’ils brassent dans ce coin. Tous les avions pour la Thaïlande, les Maldives, la Chine, les Emirats Arabes Unis passent par ce terminal et ces portes d’embarquement !

mal02

L’embarquement se fait sans encombre. Nous arrivons dans l’avion de la fameuse compagnie que l’on ne connaît pas. En fait, si on aurait réservé plus tôt, nous aurions voyagé en A380 par Emirates (la classe !) mais franchement, ce vol d’Ethiad Airways nous a tout aussi plus. Ça change clairement d’Air France, American Airlines ou Air Transat. Ecran individuel avec des centaines de films, série, documentaires, jeu … à la demande, un kit avec des chaussettes, coussin, boules-quies, écouteurs … enfin tout pour passer un bon et agréable voyage. Sur l’emballage de la couverture polaire, on peut lire « freshly laundered for sweet dreams » (Fraîchement repassé pour de doux rêves).

mal03

Le vol se fait de nuit donc on aurait du dormir sauf que, comme d’habitude, les hôtesses nous servent maintes boissons, repas, trucs à grignoter toutes les heures. De plus, le vol n’était pas assez long pour qu’elle nous laisse dormir et trop long pur ne pas dormir du tout. Une fois que l’on a eu fini de manger le repas principal (le menu avec trois choix de plats nous avait été distribué avant), les hôtesses ont éteint la lumière mais pas assez longtemps (genre 2 heures) et donc pas trop le temps de dormir si vous avez du mal à trouver le sommeil en avion, comme moi.

mal04

L’arrivée à Abu Dhabi se fait au petit matin. Nous avons le volet de notre hublot et nous voyons le soleil se lever devant nous. Derrière nous, c’est encore la nuit noire. Nous survolons Abu Dhabi et nous découvrons la ville. De grandes routes avec pas mal de voiture et surtout, surtout, le parcours de F1 et son parc d’attraction. Ce parc d’attraction abrite la montagne russe la plus rapide du monde. Le wagon va à 200 km/h.

Nous descendons à l’Abu Dhabi International Airport. Après avoir un peu galéré pour trouver où passer la douane (ils n’ont pas regardé le passeport, juste regarder nos sacs avec les gros rayons X), nous voilà dans l’immense magasin de luxe qu’est la zone Duty Free. C’est encore pire qu’à Paris ! Il y en a partout ! Des marques française, italiennes et américaine se bataillent les clients pour la plupart riches (oui on a vu pas mal de gens avec des grand sacs joliment confectionnés).

En attendant l’avion EY 278 qui nous conduira vers Malé, capitale des Maldives, je commence l’écriture de cet article. Mais maintenant, c’est le moment de faire un bilan de nos moyens de transport : RER, TGV, Avion. Jusque là, rien de très impressionnant, vous me direz ! Restez connecté parce que la suite risque de vous surprendre !

2 thoughts on “Les passagers du vol EY38 sont appelés porte 51”

  1. super les photos ça donne vraiment envie de partir vous rejoindre car ici, il fait gris et froid, demain (vendredi), ils annoncent même de la neige à 300 m.
    Sinon on attend la suite du périple avec impatience. Beaucoup de photos pour nous faire rêver. Profitez-en au maximum. A très bientôt.
    Bisous.
    Viviane

  2. Quand on vois tous ses superbes photos on a un coup de blouse à fond on a envie de vous rejoindre. C’est bon je prend un billet et j’arriiiiive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.