02 janvier 2018

Tian Tan Buddha

Située sur à Ngong Ping sur l’île de Lantau à Hong Kong, cette statue de Buddha est la plus impressionnante que la team ait pu voir : le Tian Tan Buddha. C’est lors de notre découverte de Hong Kong et sa région que nous avons pu trouver la sérénité si proche de cette ville si vivante.

Après un bon petit déjeuner pris au Cupping Room, nous nous sommes mis en route pour l’île de Lantau. Partant de Sheung Wan, nous avons rejoint la ligne orange à Central/Hong Kong qui a pour terminus Tung Chung (environ 35 minutes) puis ensuite prendre le bus 23 (gare routière se situant de l’autre côté de la route de la sortie D de la gare de MTR). Il vous en coûtera 17,2 HK$ par tête pour aller jusqu’à Po Lin Monastery. Du bus la vue est apparemment sympa. Perso, je ne l’ai pas vue, mes yeux se sont fermés le temps du voyage…

Entrée dans l’enceinte du Monastère de Po Lin et ses 12 statues

Il vous dépose devant l’entrée du monastère et ce n’est pas plus mal (vous saurez pourquoi plus tard). Le Fluffy Boy me traîne hors du bus et je découvre cette place calme et sereine. Il y a quelques touristes mais ce n’est pas la cohue bien que le soleil soit au beau fixe.

 

Nous découvrons tout d’abord Po Lin Monastry avec son entrée majestueuse et ses 12 statues qui symbolisent chacun une tranche d’heure de la journée. J’ai eu une petite discussion avec celui de 7:00AM-9:00AM. Il n’a pas su me répondre pourquoi il me réveille tous les matins… Ses vaches en liberté ajoute une touche de sérénité au lieu.

 

 

 

 

Une rapide visite au Po Lin Monastery (littéralement « Monastère du Précieux Lotus Zen ») pour ne pas déranger la quiétude des lieux. Fondé en 1906 par trois moines, ce monastère est richement décoré et les statues de Buddha et autres Dieux ornées de feuilles d’or et de véritables fleurs. Les détails des plafonds et des auvents sont magnifiques.

The Path Of Wisdom

Un petit panneau nous indique une petite marche d’une trentaine de minute. Nous empruntons ce chemin nous emmenant vers le Wisdom Path à savoir le chemin de la sagesse. Perché en haut d’une colline et offrant une vue imprenable sur les montagne et la mer, cette balade était reposante. Nous regrettons juste de ne pas lire le chinois pour comprendre ce qu’il y avait décrit sur les écriteaux.

Path of Wisdom
Le chemin de la sagesse offre une vue impressionnante des montagnes

 

 

 

 

 

 

Et enfin, nous le découvrons. Il nous a nargué depuis son piédestal toute la matinée et nous devons faire la dernière ascension pour l’atteindre : monter 268 marches ! Oui, voir Buddha se mérite. C’est un Buddha Shakyamuni (ou « Buddha Pur et Parfait ») représenté ici la main droite levée pour donner la bénédiction à tous. Il s’agit ici du plus grand buddha assis du monde. Par temps clair, et sans pollution, il paraît qu’il peut être vu depuis les hauteurs de Macao.

 

Créée en 1993, la statue en bronze ne mesure pas moins de 34 mètres de haut pour seulement 250 tonnes faisant face à la Chine Continentale (Mainland). Le beau bébé est posé sur une majestueuse fleur de lotus. A ses pieds, six statues de Devas faisant des offrandes à Buddha : fleur, encens, lampe, pommade, fruit et musique représentant les Six Perfections (générosité, moralité, patience, ferveur, méditation et sagesse).

Dans son socle, on y trouve un restaurant végétarien, qui est en fait la cantine des moins, si vous voulez vous pouvez prendre un repas entre 11h00 à 16h00 en leur compagnie (déjeuner payant). On y trouve également des plaques commémoratives de personnes disparues.

Notre visite terminée, nous redescendons les marches et nous dirigeons vers le cable-car (« téléphérique »). Nous arrivons dans un village type « Disney Village ». Vous comprenez pourquoi nous sommes content que le bus ne nous ait pas déposé à l’entrée principale. Si on serait arrivés par là avant notre visite, ça nous aurait certainement gâché l’expérience. Alors un conseil : allez-y en bus et repartez en téléphérique.

On distingue le Big Buddha depuis le cable car

Le voyage était absolument génial, bien sûr pour la vue mais également grâce aux personnes à qui on a partagé la cabine : un couple d’anglais en débardeur (ils ont chaud ici pour eux) et une mère et son « baby » de 15 ans singapouriens en pull et écharpes (ils ont froids ici). On a bien rit pendant la traversée… On a même recroisé la mère et son fils dans la soirée à un carrefour super bondé ! Comme quoi, le monde est petit…

Arrivée sur Tung Chung depuis le cable car

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *