21 mai 2019

Tout au bout du monde…

Aujourd’hui, nos mirettes ont été comblées. Entre les paysages sur les bords de route et ces merveilles de la nature, nous ne savions plus où donner de la tête.

Après un petit déjeuner chez nos hôtes (scones et confitures maison), nous avons roulé encore plus au Nord en direction de Cape Reinga.

Mais en route (à 20 minutes du Cape en fait), nous nous sommes arrêtés à Giant Sand Dune de Te Paki. Comme le dit son nom, il s’agit d’une énorme dune de sable. Ma mère m’a dit que ça ressemblait à la dune du Pilat mais en plus grand. N’y étant jamais allée, je la crois sur parole. D’autant plus que celle-ci est la plus connue mais il y en a d’autres dans la région.

Les dunes de Te Paki sont une bande de sable de 10 km de long sur 1 km de large avec des dunes pouvant atteindre 150 mètres de haut ! Je peux vous dire que l’ascension muscle les mollets. Si vous trouviez que marcher dans le sable le Long d’une plage est physique, monter une dune ne va pas être de la tarte.

En tout cas, ça vaut le coup. En haut, nous sommes partagés entre être dans un bac à sable géant Ou être perdus dans le désert. Parce que, oui, il n’y a pas grand monde à ce moment là de l’année.

Si vous en trouvez le courage et/ou qu’il y a un loueur dans le coin, vous pouvez dévaler les pentes sur un body board. Nous voulions tenter l’expérience sur une pente douce (pour Ma part) mais le loueur, un peu fâché, a décidé de fermer boutique pour la journée. Et à cette saison, pas d’autres loueurs à l’horizon (sans prendre la voiture en tout cas).

On ne se laisse pas démonter et on parcours le kilomètre de large de la dune jusque voir la mer de l’autre côté.

Comment s’y rendre ?

Il y a deux routes pour se rendre à ces deux endroits.

  1. La plus sûre est la State Highway On y roule très bien comme apparemment toutes les routes néo-zélandaises. Attention cependant aux 13km en lacets (on monte un mont) après Kaitaia. Si vous ne logez pas dans le coin (ce qui est très probable vu qu’il n’y a pas grand monde – on a croisé que 22 voitures de nuit entre Cape Reinga et Kaitaia), pensez au retour.
  2. La plus originale est la 90 miles beach road ou Te-Oneroa-a-Tōhē. Longue de 55 miles en réalité soit 88 km (y’a un mec qui n’a pas compris le truc là). Elle va de Kaitaia au Cape Reinga et longe la plage de la péninsule de Aupouri. En fait, c’est plus que ça : vous roulez SUR la plage.

On aurait bien tenté le coup mais ils déconseillent avec sa voiture de location. Les risques d’embourbages sont grands surtout qu’on on ne s’y connaît pas. Si vous ne voulez pas perdre votre caution, vous pouvez payer un tour qui vous emmènera dans un véhicule équipé.

Et après ?

Et après, nous sommes allés tout au bout de la route SH1, et nous avons marché une vingtaine de minutes pour arriver au phare du Cape Rēinga.

Te Rerenga Wairua en maori est le point le plus au nord de la Nouvelle-Zélande. Le premier lieux habité se trouve à 100km de là à Kaitaia. Ce serait un lieu sacré pour les maoris. Son nom évoquerait l’endroit où les esprits sauterai dans l’au-delà, le Hawaiki. Pour y arriver, ils sauteraient d’un pohutukawa, un arbre aux fleurs rouges vieux de 800 ans.

Mer et océan se croisent ici

Côté géographique, vous pourrez voir depuis ce cap la rencontre de la mer de Tasmanie à droite et de l’océan Pacifique à gauche. Cela se traduit avec des vagues en plein milieu de l’eau et un bruit sourd mais reposant. Je ne sais pas si c’est tous les jours comme ça mais il n’y avait qu’une petite brise. Pas de bourrasque de vent. On y serait restés des heures. Mais une fois la nuit tombée nous sommes repartis, plus de deux heures de routes nous attendaient.

Nous avons pu voir le phare qui est présent depuis 1941. Il a récemment été rénové pour s’équiper de panneaux solaires afin d’émettre des clignotements visible à plus de 30 km.

PS : J’essaie tant bien que mal à faire des photos du ciel la nuit, j’ai bon espoir d’y arriver avant la fin de séjour. Essai 1 (après un gros tri dans les photos)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.