22 septembre 2014

Tout le Monde n’a pas le Destin de Kate Middleton ! de Fred Ballard

Genre : Roman
Edition : Piment France Loisirs
Année de publication : 03/2012
Année de lecture : 09/2014
Auteure : Fred Ballard
Nombre de pages : 288

Résumé
Maman solo de trois ados, rien d’un top model, encore moins d’une businesswoman, Capucine jongle avec les fins de mois, vit « d’agios et d’eau fraîche » avec un certain panache. Tiraillée entre les exigences de ses ados, de ses ex, de son boss, de son banquier, elle collectionne les situations abracadabrantes, aussitôt assumées dans de grands éclats de rire. Irrésistible ! Capucine, tu vas nous manquer, c’est sûr.

 

Avis

Si vous vous attendez à ce que ce livre parle de Kate Middleton, passez votre chemin. Le titre est un peu trompeur. J’avais acheté ce livre faute de mieux à France Loisirs, usine à livre, et il était resté bien longtemps sur mon étagère parce qu’il ne me faisait pas trop envie et qu’il était plutôt épais. En fait, ce sont les pages qui sont épaisses. Pour sûr, ce n’est pas un livre très écolo.

Je l’ai donc pris comme lecture de vacances en me disant « bon, si je m’ennuie …« . A la plage donc, j’ai commencé ce livre. Le style est un peu trop familier pour moi mais je continue tout de même. Le format, un chapitre un mois, est plutôt sympa. Il n’y a pas trop d’intrigue mais il est irrésistiblement drôle tellement il ressemble à notre quotidien. La scène avec les goélands et la police est hilarante et certaines expressions sont bien choisies. Finalement, il se lit assez bien et assez vite.

Hilarant certes mais il ne vaut pas un abonnement d’au moins deux ans à France Loisirs (je ne m’étais pas inscrite spécialement pour ce livre je vous rassure). De plus, si vous aimez les histoires d’amour ou le fait d’être attachée à un personnage (avec la sensation de manque à la fin du bouquin), passez aussi votre chemin.

Même le Fluffy Boy s’est pris au jeu. En m’entendant rire toute les cinq minutes, il m’a demandé de lui faire la lecture. Oh qu’on était bien là, tous les deux en bord de plage à lire …

Note : 06/10

Citations :

C’est un drôle de concept quand même, la salle d’attente, surtout à notre époque. Normalement on n’attend plus à notre époque, on a tout, tout de suite, on consomme et ensuite on jette, c’est valable pour les sentiments comme pour la nourriture.

 

– Bonsoir Madame Guillon, je ne vous dérange pas?

Je n’ai jamais su quoi répondre à cette question étrange…: « Eh bien si justement j’ai décroché juste pour le plaisir de vous dire que vous me dérangez… »
Non franchement, si on pense qu’on dérange quand on appelle, eh bien on n’appelle pas! Comme ça, on est sûr de ne pas déranger…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *