Tremblez !! Y’a du niveau !

Jour 3

<img274|center>

Aujourd’hui nous recevons le n°1 mondial de planche à neige : Nicolas DEMAY. De passage à Mont-Tremblant, Québec, il nous a accordé une interview exclusive !

<img272|right>

<img270|left>

CG : Bonjour Nico, qu’est-ce que ça fait de revenir aux sources ?

ND : Bonjour, Coco ! C’est bien sympa de revenir dans la station où j’ai commencé. Elle s’est bien agrandie depuis tout ce temps. Tremblant va devenir une grande station comme Aspen ou Tignes. Maintenant, on peut plancher sur 3 versants de la montagne. Ils sont reliés entre eux grâce à des télécabines pour la plupart gratos. C’est vraiment top. Bon, bien sûr, il faut toujours payer un forfait pour monter en haut du Mont mais ce n’est rien pour le nombre de pistes que la montagne propose …
Je me sens un peu comme à mes débuts aujourd’hui. Je me souviens encore avoir emprunter mon matos dans la boutique en face du Atom. Au début, je voulais juste voir ce que ça donnait et j’ai surkiffé.

<img278|center>

La station en elle-même est devenue un vrai petit village avec des magasins , des commerces et ses portes skis & planche devant les échoppes. Il y a de plus en plus de monde. Il ne faut pas trop surcharger la montagne … (rires)
En haut, bien évidement tout est enneigé mais maintenant, ils ont indiqué avec des petits panneaux comme on indiquerai le nom des villes.
<iframe src= »http://player.vimeo.com/video/38883336?title=0&byline=0&portrait=0″ width= »400″ height= »300″ frameborder= »0″ webkitAllowFullScreen mozallowfullscreen allowFullScreen></iframe><p><a href= »http://vimeo.com/38883336″>Québec 2012 – Mont-Tremblant – La Station</a> from <a href= »http://vimeo.com/user2281977″>Corinne GROndIN</a> on <a href= »http://vimeo.com »>Vimeo</a>.</p>

CG : Pouvez-vous nous expliquer vos impressions lorsque vous êtes monté pour la première fois sur une planche ? Quel âge aviez-vous ?
ND : Waou, c’est comme si c’était hier ! (rires) C’était une sensation de glisse et de liberté incroyable. C’est bluffant. Il y a une sensation de vitesse époustouflante. Au tout début, j’avoue avoir eu un peu peur. Je tombait pas mal de fois. Les chutes, je ne les comptais plus. J’avais un peu les boules quand je voyais les petits de 5 ans à côté de moi se débrouiller comme des chef ! La planche n’est pas vraiment facile. Tout se joue sur l’équilibre en fait. Il faut savoir placer son body et surtout savoir freiner
<iframe src= »http://player.vimeo.com/video/38825159?title=0&byline=0&portrait=0″ width= »400″ height= »300″ frameborder= »0″ webkitAllowFullScreen mozallowfullscreen allowFullScreen></iframe><p><a href= »http://vimeo.com/38825159″>Québec 2012 – Mont-Tremblant – Première descente</a> from <a href= »http://vimeo.com/user2281977″>Corinne GROndIN</a> on <a href= »http://vimeo.com »>Vimeo</a>.</p>

CG : Qui vous a ensuite permis de vous perfectionner ?

<img281|center>

ND : J’ai pas mal travaillé avec Shawn, un mec de l’Ontario. C’est lui qui m’a appris les tips et les tricks du métier. Je tiens d’ailleurs à le remercier. En fait, il y a pas mal de choses à prendre en compte. Il faut savoir le nose et la tail de la planche afin de bien prendre un virage. Il m’a aussi bien appris à bien les edges pour prendre de la vitesse ou pour freiner.

<img273|center>

Shawn, c’était un vrai pro. Il était très cool comme mec un peu comme un surfeur d’Hawaï. Il ne se prenait pas la tête. Je me rappelle qu’il se baladait tranquillement en t-shirt sur les pistes.

CG : Rappelez-vous de votre première vraie descente ?

ND : Oui, j’en ai gardé de très bon souvenirs. La descente était assez intense. En fait, j’avais prévu de faire une petite piste pour commencé. J’ai donc pris le télésiège avec 3 autres snowboarders qui avaient l’air trop calés !

<img279|center>

Je me suis fait avoir ! Le télésiège m’a ramené en haut de la montagne. Pas de mi-chemin. J’ai dû descendre les [pistes vertes depuis le haut->local/cache-vignettes/L485xH594/Capture_d_ecran_2012-03-21_a_02-02-32-58a8e.png] ! J’ai pris la piste qui s’appelait « La crête », la seule verte du haut de la montagne (sinon c’était du noir …) et là c’était le début de la fin …

<img282|center>

Ca m’a pris tout simplement plus de 40 minutes ! La descente fut fastidieuse. J’ai fait de multiples chutes. J’en ai fait tellement qu’au bout de 10, j’ai arrêté de compter. Maintenant, mes fesses c’est du béton.

<iframe src= »http://player.vimeo.com/video/38884750?title=0&byline=0&portrait=0″ width= »400″ height= »300″ frameborder= »0″ webkitAllowFullScreen mozallowfullscreen allowFullScreen></iframe><p><a href= »http://vimeo.com/38884750″>Québec 2012 – Mont-Tremblant – Première vraie descente</a> from <a href= »http://vimeo.com/user2281977″>Corinne GROndIN</a> on <a href= »http://vimeo.com »>Vimeo</a>.</p>

CG : Si vous deviez nous donner des conseils pour débuter, quels seraient-ils ?

<img271|left>

ND : C’est très simple en fait, il vous faut avoir un bon sens de l’équilibre. Bien-sûr plus vous vous entrainerez, plus vite vous progresserez. Tout le travail est dans les jambes. Sensible des genoux s’abstenir !

CG : Qu’est ce que vous allez faire après ?

ND : Je vais rentrer directement à mon loft et me prélasser dans la spa qui se situe dehors. Je pense aussi que je vais aussi me faire un petit bol de pop-corn au beurre. Il faut aussi que je jette un oeil à me Caliber. J’ai remarqué que le coffre ne s’ouvre plus …. affaire à suivre !

<img275|center>

<img276|center>

<img277|center>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *