Vengeance en Prada : le Retour du Diable – Lauren Weisberger

Genre : Roman/Littérature sentimentale
Edition : Fleuve Noir
Année de publication : 2013
Année de lecture : janvier/février 2014
Auteure : Lauren Weisberger

Résumé
Elle lui a fait faire ses quatre volontés, l’a pliée au moindre de ses caprices, l’a persécutée du matin au soir. Finalement, l’ego de Miranda Priestly, directrice du prestigieux magazine de mode new-yorkais Runway, aura eu raison de la détermination de sa jeune assistante Andrea. Mais dans l’adversité, il faut savoir faire front et c’est ce qui s’est passé avec Emily, l’assistante qui l’a précédée auprès de Miranda, devenue depuis sa meilleure amie. Fortes de leur expérience auprès de celle qui fait la pluie et le beau temps sur le milieu de la mode, Andrea et Emily ont lancé il y a peu leur propre magazine trendy, The Plunge, spécialisé dans les mariages.

D’emblée, c’est la consécration. Eh oui, la roue tourne ! Andy a tout juste 30 ans, elle a du succès et elle est sur le point de se marier. Ses années de calvaire lui paraissent loin désormais. Bien qu’elle fasse toujours attention de se tenir à distance de Miranda. Seulement, cette dernière sait reconnaître une opportunité quand elle en voit une et ce magazine lui fait envie. Autant dire qu’elle ne va pas manquer de se rappeler à leur bon souvenir… La voilà de retour, plus diabolique que jamais !

Avis
Quand j’ai vu l’affiche du livre sur le quai du RER en novembre 2013, je me suis dit « chouette, la suite du Diable s’habille en Prada ». Puis en y réfléchissant bien, je me suis interrogée : « comment Weisberger allait faire une suite à un premier roman qui se terminait ? ». Je me pose toujours cette question alors que j’ai fini ce second volet.

En quelques mots, je me suis fermement ennuyée sauf sur les pages 411 à 414 et sur le dernier chapitre. Je trouve ce phénomène rare dans la chick-litt (pour les afficionados évidement).

On retrouve Andy 10 ans après qu’elle soit partie du {Runway} où Miranda Prietsley lui rendait la vie impossible. Je veux bien comprendre que pour faire une suite 8 ans après un best-seller, il faille faire se remémorer au lecteur ce qu’il s’est passé mais pas toutes les deux pages. Le livre raconte ensuite ce qu’il s’est passé pour Andy pendant ces dix ans et franchement, j’osais espérer plus de péripéties.

Elle a la belle vie : elle vit à New-York, mariée à un homme plutôt riche, a sa famille, des amies, et même une petite-fille. Honnêtement, je ne trouve pas ça très trépidant … J’ai failli croire à un décollage du livre à un moment donné (alors qu’elle retrouve une vieille connaissance) mais non, il faut seulement attendre la page 411 (sur 454) pour voir la belle Andréaaaaaa se bouger…

Je vais être franche, si vous aviez aimé Le Diable s’habille en Prada, je ne vous recommande pas ce volet. Si vous l’aviez pas lu et/ou pas aimé, je ne vous conseille pas non plus. Désolée, je suis sévère mais déçue pourtant Weisberger nous avait habitué à mieux …

Note : 05/10

Citation 

 

Le premier amour, c’était une aventure forte, intime, et ces souvenirs mettaient du temps à s’estomper. Une vie entière. On pouvait aimer son partenaire actuel plus que quiconque sur terre, mais une parcelle de notre cœur restait à jamais réservée à la première personne qu’on avait aimée.
Tout faire pour ne pas essayer, c’est encore essayer.

weisberger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *